Chargement... Merci de patienter quelques secondes...
Le SURREALISME
 
 
     Le mouvement « Surréaliste » date de 1924, juste après la première guerre mondiale. Ce  mouvement  a pour particularité de faire appel avant tout au rêve, à l’imaginaire, à la folie et à l’inconscient de chacun. Il repose sur le refus de toutes les constructions logiques de l’esprit et sur les valeurs de l’irrationnel, de l’absurde, du rêve, du désir et de la révolte.
     Le mouvement surréaliste repose donc sur la volonté de libérer l’homme des morales qui le contraignent et des académismes qui l’empêchent d’agir, c’est-à-dire nuisent à la force créatrice.


 
Cliquez sur l'image pour visualiser d'autres oeuvres du peintre


Le rêve (1931)
 

Salvador DALI
 
   Salvador Domingo Felipe Jacinto Dalí i Domènech, 1er marquis de Púbol, connu sous le nom de Salvador Dalí, est un peintre, sculpteur et scénariste surréaliste espagnol, né le 11 mai 1904 et mort le 23 janvier 1989.

     Le personnage turbulent a parfois fait oublier l'important travail du peintre. Dalí fut pourtant un peintre méticuleux et acharné.

      La rencontre déterminante avec le surréalisme libère son extraordinaire puissance créative. Son œuvre sera désormais remplie d'allusions personnelles, souvent cryptées, qu'il réutilise à son gré.
                                                                                       
   


Le violonniste (1911)

CHAGALL
 
Marc Chagall,  né le 7 juillet 1887 à Liozna, près de Vitebsk, en Biélorussie (alors intégrée à l'Empire russe, naturalisé français en 1937) et mort le 28 mars 1985 à Saint-Paul de Vence.

Chagall ne peut pas être rattaché à une école. D'aucuns le rapprochent du courant surréaliste, puisque son travail laisse une large part à son imagination et à ses rêves.

L'emploi de la couleur chez Chagall est très personnel. Dans ses illustrations de la Bible et le Message biblique, notamment, on voit qu'une barbe peut être tour à tour violette, bleue ou verte. Il renverse les impressions chromatiques habituelles, et emploie la palette pour structurer l'espace de la toile davantage que pour traduire la réalité.

L'artiste semble se poser en observateur du monde, d'un monde richement coloré comme vu à travers des vitraux.

 
   

L'homme au chapeau melon (1964)

MAGRITTE
 
    René François Ghislain Magritte, né le 21 novembre 1898 à Lessines dans le Hainaut (Belgique) et mort à Bruxelles le 15 août 1967, est un peintre surréaliste belge.

      Ses peintures jouent souvent sur le décalage entre un objet et sa représentation. Par exemple, un de ses tableaux les plus célèbres est une image de pipe sous laquelle figure le texte « Ceci n’est pas une pipe ». Il s’agit en fait de considérer l’objet comme une réalité concrète et non pas en fonction d’un terme à la fois abstrait et arbitraire.

     La peinture de Magritte s’interroge sur sa propre nature et sur l’action du peintre sur l’image. La peinture n’est jamais une représentation d’un objet réel, mais l’action de la pensée du peintre sur cet objet.

 
      L’élément essentiel chez Magritte, c’est son dégoût inné de la peinture plastique, lyrique, picturale. Magritte souhaitait liquider tout ce qui était conventionnel.
 
   


L'habillement de l'épousée (1939)
 

Max ERNST
 
   Max Ernst, né le 2 avril 1891 à Brühl et mort le 1er avril 1976 à Paris, est un peintre et sculpteur allemand, artiste majeur des mouvements Dada et surréaliste.

    Expérimentant constamment, il invente en 1925 le frottage où il laisse courir une mine de crayon à papier sur une feuille posée sur une surface quelconque (parquet ou autre texture). Cette technique fait apparaître des figures plus ou moins imaginaires qui s'apparente à l'écriture automatique des écrivains surréalistes qu'il côtoyait.

   Avec l'aide de Miro, Max Ernst se lance dans l'élaboration d'une nouvelle technique, "le grattage" où il gratte le pigment de la toile.

   En plus de son aide à la diffusion du dadaïsme, il contribuait à la naissance du mouvement surréaliste à Montparnasse.

 
   


Dans la tour du sommeil (1938)
 

André MASSON
 
   André Masson, né le 4 janvier 1896 à Balagny-sur-Thérain, Oise et mort le 28 octobre 1987 à Paris, était un peintre français qui participa au mouvement surréaliste du début des années 1920 à la fin des années 1950.

    Masson qui se considère comme un surréaliste de naissance adhère au mouvement en 1923. En 1927, il pratique pour la première fois l’automatisme sur une toile en projetant du sable sur une couche de colle.

 
 

 

 
 
  Créez un site ou une boutique en ligne facilement et gratuitement